13/09/2016

Désastre dans le scriban

 

L’écriture retrouvée

La famille Plume est partie en voyage

En laissant les clés à Mme Gomme

Poussez la porte et explorez l’appartement de ces  fous d’objets d’écriture

 

haut-de-scriban-hastings-.jpg

 

Désastre dans le Scriban

 

Monsieur et Madame Plume partent. Mais où ? Nul ne sait, peut être pour plusieurs jours, puisqu’ils ont bouclés les valises et laissés les clés à Madame Gomme.

 

Dans le Scriban c’est la panique, ils s’affolent tous, ils ont assisté au départ derrière la porte vitrée du vieux meuble. Crayons, stylos, plumes et règles tapent contre la vitre. Où allez-vous ? Emmenez nous, nous allons étouffer là dedans ! (Monsieur Plume écrit ses mémoires et, a pour habitude de sortir tous les soirs, ses outils d’écriture) Rien, la porte se referme. Ils sont bien partis.

 

Ils coulent tous de détresse. Même l’agrafeuse que l’on ignore souvent, d’un seul coup eut beaucoup de peine pour ses collègues. Elle prit son élan et fracassa la vitrine au bonheur de tous. La page blanche, très attristée à l’idée de ne servir à rien pendant plusieurs jours, en profita pour s’envoler. Elle se mit à planer un court instant avant de se poser sur une flaque d’encre. Hé oui, l’encrier s’était manifesté. De son capuchon fermé de travers, coulaient des larmes bleues.

Crayons et stylos formèrent une ronde autour de lui pour égayer sa peine.

 Trois jours passèrent, Madame Gomme vint faire un tour pour voir si rien n’avait bougé. Elle eut un cri de stupéfaction, crut qu’il y avait eu un cambriolage et téléphona vite à M. et Mme Plume, sans même être étonnée que la porte ne fût pas fracturée. Ne touchez à rien, appelez la police, on arrive. Une demi heure  après, les gendarmes débarquèrent sur les lieux, de la soit disant catastrophe. Ils firent le tour des fenêtres, rien, pas de carreaux cassés, la porte d’entrée impeccable, rien de fracturé, à première vue rien n’a été volé.

Juste, un tas de crayons et de feuilles blanches au sol ainsi qu’une vitrine cassée. Ils ne purent constater qu’un désordre inexpliqué. Agacée, elle ramassa le tout et d’un coup de gomme effaça ce désastre. Peu de temps après, vinrent enfin M. et Mme Plume. Monsieur Plume fut troublé par le récit de Mme Gomme, mais lui seul compris qu’il fallait vite se remettre en besogne et, dans la soirée, ouvrit le Scriban, saisit une feuille blanche, sa plume et écrit l’historique de ses vacances écourtées. Il  fit également la promesse, de ne jamais oublier dans ses bagages, ses outils d’écriture.

  

 

Estrella

21:34 Écrit par Estrella Santos dans divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/10/2014

Va ou ton coeur de porte et ne te retourne jamais

Quand mes paroles coincent, mes écrits respirent

 Dans certaines situations, il m’est plus facile de coucher les mots sur papier que de les sortir de ma bouche. Ils sont là, à l’intérieur de mon ventre bloqués par mes intestins qui leurs interdisent le passage. Ils sont ficelés, mais courageux tout de même. A force de lutter, ils se frayent un chemin et remontent avec difficulté pour se retrouver coincé dans l’estomac. Et oui, l’estomac, partie de notre corps où stagnent tant de soucis et de mots qui se nouent autour. Mais les miens se battent encore, ils ont du cran. Ils me font mal, je ressens des brûlures, ils renoncent, ils ont le trac. Je les encourage, vous n’êtes plus très loin. Ils sont fatigués, ils n’ont plus d’énergie et se posent pleins de questions.

 -        Une fois dehors vont ils comprendre, les autres ? vont ils m’écouter ?

 Alors je saisis une feuille, attrape un crayon, et à ce moment là, tout mon intérieur se détend. Mes boyaux expulsent, sans difficulté, tous mes mots, et noircissent avec aisance ma page blanche.

 Et ma bouche, à quoi sert elle ? A rien ? A manger ? A dire des bêtises, puisque m’exprimer je ne peux le faire que sur papier. Mais rassurez vous j’écris aussi pour le plaisir de jouer avec les mots, et raconter tout simplement, quand lors de mes ballades en Provence je m’émerveille. L’autre jour, j’ai croisé sur mon chemin, un olivier. Il était vieux, tout noueux, tout tordu et très orgueilleux de sa prestance. Le mistral soufflait dans ses branches et faisait frissonner ses feuilles finement allongées en les teintant d’un reflet vert argenté

Et maintenant, pourquoi ne pas poser mon stylo et prendre un pinceau ?

 Estrella                                                 la plume.jpg

16:39 Écrit par Estrella Santos dans divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/09/2013

Tranquility - Time Solitaire. Music United with Nature.


UNE MERVEILLE DE DETENTE

 

18:02 Écrit par Estrella Santos dans divers, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/05/2013

Que veut dire écrire

 parchemin et plume.jpg

 

Ecrire pour faire parler le silence

Gabrielle Leroux

 

J’écris pour pouvoir lire ce que je ne savais pas que j’allais écrire

Claude Roy

 

J’ai peu de mots dans ma plume. Je les tourne et les retourne. L’idée galope devant.

Jean Cocteau

 

Doutez vous de savoir écrire ? L’écriture consiste essentiellement à savoir surmonter l’empêchement.

Jean Guénot

 

L’écrivain est un rêveur, un rêveur conscient

Corson Mc Cullers

 

 

On se met à écrire en négatif, par opposition, par provocation

Philippe Djian

  

Le mot qu’on le sache est un être vivant

Victor Hugo

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

  UNE  AUTRE  VIE    

 

Ose le meilleur de ta vie, car personne d’autre que toi,

la vivra

 

Ne laisse jamais la peur gâcher tes rêves.

 

Suis ta route et ne te retourne jamais.

 

Je préfère écrire ce que j’aurais aimé être et non pas ce que je suis

et, encore moins ce que j’ai été

 

Estrella 

 

 

  plume bleue.jpg

15:48 Écrit par Estrella Santos dans divers, écrivains | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2012

musée des beaux arts

 

Louis Janmot

Lyon, 1814 - Lyon, 1892
Le Poème de l'âme - L'idéal

Tableau I'idéal louis janmot.jpg

louis janmot 3.jpgRayons de soleil

 

louis janmot.jpg

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

louis janmot. 2.jpgSur la Montagne

(1814 - 1892)


 

18:52 Écrit par Estrella Santos dans divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |